Home / Se divertir / Cuisine / Comment bien choisir son huile d’olive ?

Comment bien choisir son huile d’olive ?

huile d'olives

Parce qu’il existe plus de 500 variétés d’olives et pas moins de 2 000 variétés d’huile d’olive dans le monde, un problème se pose:

Laquelle choisir ?

La cuisine espagnole n’aurait pas lieu d’être sans l’huile d’olive, et pour cause, l’Espagne en est le plus grand producteur au monde. Son utilisation remonte à plus de 3000 ans. D’abord produit en Andalousie, pour ses conditions climatiques idéales, sa production s’est rapidement étendue dans tout le reste du pays. Elle est connue pour son goût, mais aussi pour ses propriétés: il est considéré que l’huile d’olive a des effets anti-inflammatoires et réduit le risque de subir des accidents cérébrovasculaires, des maladies cardiaques, un cancer du sein ou du poumon.

On distingue différentes classifications officielles d’huiles d’olive espagnoles:

  • Huile d’olive: norme de qualité minimale pour pouvoir être commercialisée. On l’obtient par le raffinement des huiles déficientes qui n’ont pas atteint les normes mentionnées. On ne l’appelle pas «vierge» car lors de l’élaboration, d’autres produits chimiques sont utilisés pour changer les goûts, odeurs et couleurs de l’huile.
  • Huile d’olive vierge extra: c’est la meilleure qualité d’huile d’olive espagnole, aucune procédure chimique ou thermique n’est employée. La mention huile d’olive extra-vierge indique un taux d’acidité inférieur à 1%, et un goût très prononcé. Plus le taux d’acidité est faible, plus la qualité d’une huile est élevée.
  • Huile d’olive vierge: mêmes procédures que pour l’huile d’olive vierge extra mais le taux d’acidité peut aller jusqu’à 2%.

Pour bien choisir votre huile d’olive, vous pouvez prendre en compte ces critères:

L’étiquette:

Il faut que le nom du verger ou du moulin soit indiqué. C’est la preuve qu’il n’y a pas eu de mélange entre les huiles de différents pays. L’escroquerie la plus courante consiste à  faire croire à travers des graphiques et autres signes que l’huile est locale mais en réalité, les olives (ou l’huile) viennent de l’étranger.

Assurez-vous qu’il y ait une date de consommation sur l’emballage. Une huile d’olive se conserve en moyenne 18 mois à 2 ans.

Lorsque l’étiquette indique les termes « légère » ou « extra légère » il s’agit de la saveur et de la couleur de l’huile et non pas de sa teneur en gras.Toutes les huiles contiennent 100% de lipides (graisses). L’huile d’olive n’est donc pas moins grasse que les autres. Cependant toutes les huiles n’ont pas toutes les mêmes teneurs en acides gras et en vitamines. Pour cette raison, il est recommandé de varier les huiles.

Il existe un système d’appellation au niveau européen depuis 1992. En France, cinq huiles bénéficient de l’appellation d’origine contrôlée (AOC). En Espagne, on en compte six !

Le prix:

Le prix de vente n’est pas garant de sa qualité, cependant un prix dérisoire reste une bonne raison de douter de la qualité du produit. Sachez que l’huile d’olive coûte cher : environ 15 à 20 euros le litre.

Le conditionnement:

Il faut la consommer fraîche (deux ans maximum).

L’huile d’olive, si elle est mal conservée, emmagasine les odeurs, développe des bactéries, s’oxyde (devient acide) et perd alors ses propriétés anti-oxydantes. Il faut donc la mettre à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur. Evitez à tous prix les bouteilles en plastique, le mieux étant une bouteille en verre opaque. Les pays ibériques utilisent des récipients en métal, mais en France, cela n’est pas au goût du consommateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *