Home / Se divertir / Un peu d’histoire / La bataille de l’Ebre

La bataille de l’Ebre

La bataille de l’Ebre

images

 

Contexte :

En 1936, le Général Francisco Franco fit son coup d’Etat, l’Espagne fut, alors, coupée en deux. Aux côtés du Général, les Nationalistes (franquistes), fervent défenseurs d’un régime nationaliste totalitaire. Face à eux, les Républicains, parmi lesquels étaient regroupés les socialistes, démocrates, communistes, et anarchistes pour défendre la liberté. Le fleuve Ebre constituait une frontière naturelle entre les deux camps depuis la bataille de Teruel. Le plan des Républicains était de lancer une offensive surprise, récupérer des terres et alarmer l’opinion mondiale.

25 juillet 1938, le début de la fin

Le 25 juillet 1938 à 0H15, l’offensive est lancée. Les soldats républicains traversent le fleuve de Mequinenza à Amposta, soit sur un front de plus de 100 kms. La surprise est certes totale, alors que les Nationalistes bénéficient d’armes de pointe, d’une aviation conséquente (Légion Condor) et de soldats en nombres et bien préparés, les Républicains pour leur part, peinent à se procurer des armes et des vivres (Pacte de non-intervention) et manquent d’hommes. Le recours à la Quinta del biberón est alors inévitable (cette ‘division biberon’ regroupait des jeunes hommes de 16 à 18 ans, sans expérience de combat). L’aviation franquiste bombarde sans répit les tranchées républicaines et les ponts, les villes sont réduites en cendres. De plus, les franquistes ouvrent les barrages en amont, provoquant une grande crue qui emporte hommes, camions, chevaux et munitions. Beaucoup de morts, de blessés et de prisonniers sont à déplorer dans les deux camps, mais les Républicains maintiennent leurs positions. Courant septembre, suivant le Pacte de non-intervention, les Brigades Internationales sont obligées de se retirer. Après cinq mois d’intenses combats et plusieurs dizaines de milliers de morts dans les deux camps, les Républicains commencent peu à peu à se retirer, jusqu’au dernier, le 15 novembre.

Cette bataille sur les bords de fleuve Ebre, fut la plus longue et la plus sanglante de la guerre. La défaite des Républicains entraina la chute de la II République d’Espagne et ouvra le chemin à la chute de la Catalogne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *