Home / Se cultiver / Un peu d’histoire / La Noche Buena

La Noche Buena

La noche buena - Histoire

La «Noche buena» correspond au soir du 24 décembre. Pour le repas de Noël, on trouve des plats typiques à base de porc, d’agneau rôti, de dinde, voire de dorade dans les villes côtières. Les desserts peuvent être le traditionnel turron, le mazapán et les polvorones. La boisson festive espagnole est le « Cava » et ressemble un peu au champagne. A près le repas, les familles se rendent à la « messe du coq », célébrée sur le coup de minuit. Le 25 décembre, jour de la naissance de Jésus, les enfants peuvent recevoir quelques cadeaux mais ils devront attendre les rois mages, fête traditionnellement plus importante en Espagne.

Le passage à la nouvelle année en Espagne se nomme ”Nochevieja” et se caracté­rise par une coutume appelée « Uvas de la Suerte » (raisins de la chance). Il s’agit d’une coutume vieille d’une centaine d’années au cours de laquelle il faut manger un grain de raisin à chaque coup de minuit puis faire un vœu.

La célébration des rois mages durant la Noche Buena est non seulement une des plus anciennes traditions espagnoles mais également l’une des plus spectaculaires. Dès 1885, les espagnols, très croyants, décident d’organiser une grande parade, dénommée « Cabalgata », pour l’arrivée des rois mages. Si Madrid connaît le défilé le plus important, toutes les villes d’Espagne suivent cette tradition. Les rois mages arpentent les rues et lancent des bonbons à la foule. En Espagne, ce sont eux qui apportent les cadeaux. Cepen­dant, c’est seulement dans la nuit du 5 au 6 janvier que les petits espagnols reçoivent leurs cadeaux de Noël. La fête se pour­suit en général autour d’un bon repas à la fin duquel est servi le « Roscon de Reyes ». En effet, les espagnols n’ont pas l’habitude de consommer notre tradi­tionnelle « galette des rois » à la fran­gipane mais lui préfèrent une brioche décorée de fruits confits, à l’intérieur de laquelle est également cachée une fève.