Home / Vivre au soleil / Déplacements / Sur la route …

Sur la route …

Banner-article-route--web-OK

En cas d’incidents lors de vacances à l’étranger, vous pouvez bénéficier d’indemnisations ou d’aides en fonction de vos contrats d’assistance ou d’assurance.

L´assurance vous indemnise.

Si vous vous déplacez  moins de 3 mois en Espagne,  votre assurance multirisques habitation s´applique à votre séjour. La garantie voyage-villégiature vous couvre pour les incendies, les dégâts des eaux, ou la détérioration des biens que vous avez emportés. Elle couvre les dommages causés à autrui hors accidents de véhicule, (responsabilité civile).  Les contrats d’assurances santé, décès-invalidité déjà souscrits s’appliquent.

L´assistance vous aide.

Vous avez la possibilité de souscrire des prestations liées aux personnes et véhicules. Elles vous permettent une prise en charge des démarches urgentes, d´être transporté, hospitalisé ou rapatrié en cas de panne ou d’accident. Vous pouvez être remboursé des frais d´une location, d’un voyage aller-retour suite à un décès. Elle finance l´intervention d’un chauffeur pour rapatrier votre véhicule en cas d’impossibilité de le conduire, ou encore vous procure des avances en cas de perte ou vol d´argent.

 Carte européenne E111/E112

N´oubliez pas de solliciter auprès de votre caisse une carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Elle vous permettra une prise en charge en Espagne. Cette carte ne doit pas être confondue avec la carte Vitale, qui n’est valable qu’en France. La carte européenne d’assurance maladie doit être demandée 15 jours avant le départ. En cas d’urgence ou de demande trop tardive, un certificat provisoire de remplacement et valable 3 mois est délivré. Enfin, il ne faut pas confondre cette carte E111, qui vous couvre en cas d´accident immédiat et imprévisible avec la carte E112, permettant une prise en charge en Espagne pour des soins programmés à l´avance. Pour l´obtention du E112, un dossier doit être établit avant votre départ, validé par des médecins conseils de la CCAM. Pour les personnes qui souhaitent se faire opérer en Espagne plutôt qu´en France, il faudra prouver qu’il n’y a pas d’équivalent sur le territoire, que les résultats ne sont pas comparables, ou encore, que les garanties données par les chirurgiens ne se situent pas au même niveau.