Home / Vivre au soleil / Services publiques / Arnaque et escroquerie au gaz … Mefiez vous !

Arnaque et escroquerie au gaz … Mefiez vous !

repsol

La Police Nationale a démantelé il y a peu de temps un réseau criminel spécialisé dans les arnaques de révisions de Gaz chez les particuliers. Une plainte a été déposée par Repsol après la détection de personnes non qualifiées effectuant des « révisions » de gaz facturées chez des particuliers.

Cette organisation criminelle a touché de nombreuses régions comme Castilla et Léon, la Galice, la région de Valence, Murcie, l’Estrémadure, l’Andalousie, Madrid, les Baléares et la Costa Azahar. Elle a simulé plus de 41 sociétés possédant les autorisations pour effectuer des inspections de butane et de gaz naturel.

L’objectif était de toucher les personnes âgées et les étrangers résidant en Espagne ayant une connaissance très limitée de la législation espagnole. Les fausses sociétés ont été jusqu’à menacer de sanctions les personnes refusant les contrôles. Leur tactique était de se présenter par surprise et sans rendez-vous chez les particuliers : une double stratégie qui permettait de faire un premier repérage pour d’éventuels cambriolages. La police a retrouvé plusieurs preuves témoignant d’un réseau bien organisé et hiérarchisé.

Pour l’instant, elle a arrêté 11 personnes directement liées à l’affaire et bien d’autres arrestations sont à prévoir.

Pour plus de renseignements, appelez au : 928 89 94 00 et visitez notre site internet www.soleilmerveilles.com

Comment éviter les fraudes ?

–  Tout distributeur autorisé par le ministère de l’industrie de la communauté doit communiquer, avec un minimum de cinq jours, la date de l’inspection.

– Consulter la liste des entreprises qualifiées sur le site web du Conseil de l’industrie sur le lien suivant : http://www.gobiernodecanarias.org/ceic/industria/temas/organismos_control/

–  Le contrôleur doit avoir une base de données mise à jour avec la date de la dernière inspection des installations. Les informations sont conversées pendant 10 ans.

–  L’identification du contrôleur avec ses coordonnées. En plus de ses coordonnées et en cas d’installation, il doit figurer, sur l’appareil, le numéro attribué par la direction générale de l’industrie, de l’énergie et des mines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *